// Petite table serre-bijoux //

Mis à jour : 14 juin 2019

A la découverte du Serre-bijoux // Nouveau billet de cette série consacrée au mobilier d'ébénisterie //


Au XVIIIe siècle, les meubles volants se développent et se multiplient dans les intérieurs féminins. Légers, ils ont vocation à être déplacés au grè des activités de la journée. Ces petits meubles possèdent souvent plusieurs fonctions. En l’occurrence, cette petite table, qui peut servir au salon à l’heure du thé, était utilisée pour ranger et préparer les bijoux. Les dames s'en servaient également de coiffeuse quand elle était munie d'un miroir.


Descriptif

Cette petite table très élégante, aux formes féminines, est entièrement galbée. Elle repose sur des pieds cambrés typiques du style Louis XV.

Comme beaucoup de meuble de cette époque, elle est entièrement plaquée. Le dessus est marqueté d'un motif floral en bois de violette de bout sur fond de frisage en bois de rose, avec encadrement d'amarante. Les quatre côtés ainsi que les pieds sont recouverts du même décor de placage.

Elle s'ouvre pour laisser apparaître une cave et un casier composé de trois tiroirs. Tout l’intérieur est également recouvert de placage.

La garniture de bronze est discrète et se résume à une lingotière qui ceinture le plateau et à une entrée de serrure ovale.


Construction

Le bâti, en chêne, est assemblé à tenon et mortaise avec renfort d'épaulement (ici une "barbette d'ébéniste"). La table est entièrement recouverte d'un frisage de bois de rose encadré d'un frisage d'amarante. Les deux faces intérieures des pieds ainsi que le chanfrein extérieur sont plaqués de bois de rose en fil de travers. Le chanfrein intérieur est plaqué d'amarante en fil. Pour une raison esthétique, les pieds ont leur angle intérieur arrondi et sont replaqués de bois de rose en fil de travers. Le fond à plate-bande est exceptionnellement en amarante massif. Il est embrevé sur ses quatre côtés dans la rainure des traverses qui sont, elles, replaquées d'amarante.

Le casier, en chêne maillé, est échancré en son milieu. Il est constitué de deux tablettes assemblées à queues d’aronde dans les côtés. Leurs angles arrière sont creusés afin d'épouser l'arrondi de la tête des pieds. Une emboîture en amarante est collée sur le devant de ces tablettes pour leurs permettre de recevoir une moulure en quart de rond. Le casier est recouvert, sur le dessus, d'un frisage de bois de rose dont le fil suit celui des traverses du bâti.

Les tiroirs, en chêne maillé, sont assemblés à queues d'aronde. En raison de leur petite dimension, leur fond est collé à plat-joint sous les côtés et vient se loger en feuillure sous la façade. Le coulissage est assuré par des séparations qui sont maintenues en rainure dans les traverses du casier et s'effectue à même le fond. Le tiroir central vient en recouvrement sur ces séparations, ainsi les trois tiroirs forment une ligne continue. Ils sont replaqués en façade d'un frisage en bois de rose.

L'abattant, en chêne, de forme chantournée, est composé de plusieurs pièces assemblées à rainure et languette dans deux emboîtures latérales. A l’intérieur, il est replaqué d'un frisage en bois de rose encadré d'amarante, et à l’extérieur, d'une marqueterie florale en bois de violette de bout sur fond de frisage en bois de rose encadré d'amarante. La fermeture est assurée par une serrure à auberonnière, entaillée dans la façade. Une lingotière en bronze vient ceinturer l'ensemble.



uWood en quelques mots ...


uWood® est le premier atlas interactif sur ébénisterie disponible gratuitement en ligne. C'est une synthèse de connaissances fondamentales sur l'ébénisterie, rédigée sur la base d’ouvrages de référence. La plateforme propose des contenus clairs et illustrés et simple d'utilisation.

C’est aussi un lieu d’échange unique où chacun peut commenter et discuter librement.


"Quand l'’ébénisterie bouge… Le bois avance !"

Et la bonne nouvelle, c'est que uWood® est gratuit. Vous n'avez qu'à vous inscrire pour en profiter !


A bientôt donc sur www.uwood.org

© 2019 par About ébénisterie.